La BD, un support au service de l'apprentissage d'une langue

Lors d'une intervention en formation de formateurs à Charleroi, ‘Apprendre une langue étrangère par la co-construction des savoirs’, le choix d’un groupe s'était porté sur une planche de la célèbre BD ‘Quick et Flupke’. L'idée était séduisante mais en même temps, les participants à la formation manifestaient quelques craintes : les apprenants en alphabétisation ne risquent-ils pas d'être rebutés par le genre de la BD qui fait partie, pour eux, davantage de l'univers enfantin que du leur ? Peuvent-ils comprendre que c'est un genre très prisé par les adultes, que c'est une caractéristique de la culture belge ? Accepteront-ils de travailler sur un tel support pour apprendre ? C'est donc, avertie de ces écueils, que j'ai proposé la piste de travail qui suit.

Catégorie: 
Articles publiés dans des revues scientifiques nationales avec comité de lecture
Editeur: 
Lire et Ecrire (Belgique)
Revue / Ouvrage: 
Journal de l'Alpha
Numéro: 
179
Pages: 
48-52
Dossier: 
La BD
Auteurs: 
Maria-Alice Médioni
Pièce jointe: 
Lien: 
Mots-clés: