complexité

La corrida. Passer de l'opinion au concept

La corrida déchaîne les passions en classe. Mes élèves demandent souvent à en parler. Ils réclament un débat sur le sujet mais en fait, ce qu’ils veulent c’est manifester leur désapprobation, parfois violente, d’un rite qui leur paraît cruel, barbare, inadmissible. Derrière cette violence, on peut voir également une demande pressante de comprendre pourquoi les Espagnols aiment tant ce spectacle, pourquoi aussi, cette tradition gagne la France, au moins dans sa partie méridionale.

Aborder une actualité politique en classe de langue. El Movimiento 15-M

Travailler sur l'actualité présente toujours des risques : un événement nous paraît important mais le temps de bâtir une situation de travail pour les apprenants, et voilà qu'il est déjà derrière nous et que l'urgence d'en parler s'est quelque peu émoussée. Sans parler du manque de recul qui ne permet pas d'en prendre une mesure satisfaisante en termes de compréhension du phénomène et de conclusions à tirer.

Education et franquisme

Hannah Arendt écrit en 1961 "Le rôle que, de l'Antiquité à nos jours, toutes les utopies politiques prêtent à l'éducation, montre bien combien il paraît naturel de vouloir fonder un nouveau monde avec ceux qui sont nouveaux par naissance et par nature". Il s'agit toujours, en effet, de former les esprits et notre Ecole issue des lois Jules Ferry avait également comme objectif d'instruire et d'éduquer les futurs citoyens d'une République naissante :

España es simpatía

Les représentations que nous avons sur un sujet, quel qu'il soit, influencent grandement l'approche que nous en avons. Les jeunes hispanistes, même après 2, voire 3 ans d'étude, lorsqu'ils arrivent en 2de , après avoir étudié des poèmes de García Lorca, Antonio Machado, commenté des tableaux de Picasso ou de Goya..., continuent à ne voir dans l'Espagne que le pays des vacances, du soleil, des plages, et parfois aussi, de la corrida, du flamenco et de la paella.

Pages