Culturel

Comment les Espagnols et les Latino-américains voient ce qui se passe en France

En ce début 2009, l'université française est en grève. Pourquoi ne pas se décentrer le regard en allant voir la perception de notre actualité brûlante chez les autres ? Une utilisation de la presse qui permet de traiter les problèmes d'actualité. Cet atelier a été proposé à des étudiants de niveau B1. Il peut tout à fait être utilisé tel quel dans le secondaire et transféré à tout autre événement d'actualité.

España es simpatía

Les représentations que nous avons sur un sujet, quel qu'il soit, influencent grandement l'approche que nous en avons. Les jeunes hispanistes, même après 2, voire 3 ans d'étude, lorsqu'ils arrivent en 2de , après avoir étudié des poèmes de García Lorca, Antonio Machado, commenté des tableaux de Picasso ou de Goya..., continuent à ne voir dans l'Espagne que le pays des vacances, du soleil, des plages, et parfois aussi, de la corrida, du flamenco et de la paella.

Los amantes de Teruel

Une légende populaire espagnole, peu connue en France, malgré le film de Raymond Rouleau, Les amants de Teruel(1962) et la chanson de Jacques Plante, interprétée par Edith Piaf, sur une musique de Mikis Théodorakis. Cette légende du XIIIème siècle raconte les amours tragiques de Diego de Marcilla et d'Isabelle de Segura, adaptées par Tirso de Molina (1635) et J.E.Hartzenbush (1837). Cette légende reprend le mythe de l'amour impossible connu des élèves à travers Roméo et Juliette ou Tristan et Iseult.

Le problème sans question à propos de l'Amérique

Le principe de cet atelier — davantage utilisé en mathématiques est bien connu : il s'agit de susciter des questions plutôt que d'en poser. Dans le cas présent, l'association de documents complémentaires oblige à des mises en relation et à des formulations d'hypothèses différentes selon les individus. L'insolite vient du fait que les élèves n'ont pas à répondre à des questions sur le texte, mais à la consigne qui les invite à sortir du cadre étroit des questions "classiques".

Christophe Colomb. Vérité et mensonge Quand l'erreur fait l'histoire

S'attaquer à une figure de cette dimension n'est pas une mince affaire : adulé et honni à la fois, il symbolise tous les maux rattachés à "la destruction des Indes" pour les uns, l'aventure et l'utopie pour les autres. L'affaire se complique du fait que perdurent un certain nombre d'énigmes concernant le personnage : ses origines, ses objectifs réels, la fortune de ses restes après sa mort… Tout cela en fait un personnage historique et mythique à la fois dont on a envie d'approfondir la personnalité mais dont l'ampleur effraie tout aussitôt.

Bread and roses, de Ken Loach

Bread and roses s’inscrit dans la production d’un cinéma social et politique de Ken Loach, mais cette fois-ci hors des frontières britanniques. Il s’agit toujours d’un cinéma militant qui s’intéresse aux exploités, en l’occurrence les immigrés latinos installés en Californie, plus précisément dans le film, à Los Angeles.

Little Miss Sunshine, de Valérie Faris et Jonathan Dayton

Little Miss Sunshine est un film étatsunien qui aborde différents thèmes – le culte de la réussite, la solidarité, le rêve, la norme, la sexualité, la vérité, le mensonge, etc. – avec drôlerie, certes, mais aussi avec pertinence et acuité, voire avec un brin d'impertinence. C'est justement ce foisonnement et ces qualités qui rendent difficiles les choix en termes de séquences et d'axes de travail à privilégier avant d'aller voir le film, pour pouvoir jouir
entièrement du plaisir de la découverte au cinéma.

Pages