Bread and roses, de Ken Loach

Bread and roses s’inscrit dans la production d’un cinéma social et politique de Ken Loach, mais cette fois-ci hors des frontières britanniques. Il s’agit toujours d’un cinéma militant qui s’intéresse aux exploités, en l’occurrence les immigrés latinos installés en Californie, plus précisément dans le film, à Los Angeles. Depuis la traversée clandestine de la frontière jusqu’au renvoi au Mexique, le cinéaste présente le parcours d’une jeune Mexicaine, Maya, qui va lui permettre des prises de conscience douloureuses face au « rêve américain » et l’engagement dans la lutte pour les droits des travailleurs.

Auteurs: 
Maria-Alice Médioni
Rubriques: