analyse

Biografía (Gabriel Celaya)

Ce court poème de Gabriel Celaya est bien présent dans les manuels d'espagnol. Trop souvent utilisé pour les formes verbales qu'il contient, il devient prétexte à une leçon de grammaire ou à des réemplois de l'impératif et du subjonctif. Il présente un intérêt important de mise en cohérence entre forme et contenu que l'on peut mettre en évidence dans un travail pour les élèves.

Little Miss Sunshine, de Valérie Faris et Jonathan Dayton

Little Miss Sunshine est un film étatsunien qui aborde différents thèmes – le culte de la réussite, la solidarité, le rêve, la norme, la sexualité, la vérité, le mensonge, etc. – avec drôlerie, certes, mais aussi avec pertinence et acuité, voire avec un brin d'impertinence. C'est justement ce foisonnement et ces qualités qui rendent difficiles les choix en termes de séquences et d'axes de travail à privilégier avant d'aller voir le film, pour pouvoir jouir
entièrement du plaisir de la découverte au cinéma.

El Bola. Le cinéma pour dire, (s’) engager et (s’)émouvoir

Ce film de Achero Mañas raconte l’histoire d’un enfant, Pablo qui va se lier d’amitié avec
Alfredo, un nouvel élève qui arrive dans sa classe. La rencontre avec la famille de son ami, tolérante et ouverte, va bouleverser complètement la vie de Pablo : il prend conscience de l’horreur de sa situation d’enfant battu et trouve la force et le courage d'y mettre un terme.

Le film de Achero Mañas a pour thème la maltraitance. Cependant, l’atelier ne traitera pas tant de la maltraitance que de la manière dont le réalisateur la met en scène cinématographiquement.

VOLVER de Pedro Almodóvar

Un méli-mélo d'images et de couleurs, joyeux, tragique et tendre, où la vie et la mort se mêlent, comme à l'accoutumée chez Pedro Almodóvar, et où la musique occupe une place inoubliable. Ce sont tous ces aspects que cet atelier tente d'effleurer en espérant ne les pas déflorer, en mettant en curiosité et en appétit, avant d'aller voir le film au cinéma.

Aprende a usar la televisión

Une campagne publicitaire qui a eu son heure de gloire en 1989, et une occasion pour le Secteur Langues du GFEN de mettre en œuvre, déjà, ses hypothèses quant à la dissociation nécessaire entre le son et l'image, pour une meilleure compréhension du message. Depuis, nous avons largement utilisé ce procédé dans de nombreuses mises en situation, notamment en ce qui concerne le travail sur le cinéma.

Mais il nous a semblé intéressant de publier ici cet atelier, en quelque sorte "historique".

Pages